Siège mondial de la communauté vaudou

La Dynastie du Palais Houxwé

La Dynastie du Palais Houxwé est un sujet de droit international qui représente la succession ininterrompue des Daagbo Hounon depuis Son Éminence Daagbo Hounon Hou Doda (retourné en mer en 1452) jusqu’à Son Éminence Daagbo Hounon Houwamзnou Tomadjlɛhoukpon Mзtͻgbokandji, le Pontife vaudou en exercice. Elle représente et incarne la passation et la continuité de l’autorité spirituelle provenant du dieu siamois Mawu-Lisa, gouverneur du monde terrestre dans la mythologie vaudou, au bénéfice du premier Daagbo Hounon. Elle constitue également le pont entre les mondes cosmique et terrestre.

Le vaudou est une grande communauté internationale qui réunit plus de 50 millions de sympathisants répartis principalement en Afrique, en Europe, en Amérique du Sud, dans les Caraïbes ainsi qu’aux États-Unis et au Canada. Le Daagbo Hounon agit à titre de guide spirituel, d’autorité morale et de gardien de la culture vaudou pour cette communauté. Afin de faire une distinction claire entre les volets cultuel et culturel de son rôle de Pontife, l’actuel Daagbo Hounon a créé l’Ordre Suprême des Ancêtres, une organisation non gouvernementale internationale comportant des organisations faitières partout au monde. L’Ordre a pour but de regrouper, d’unir et de représenter les sympathisants vaudous ainsi que de poursuivre une œuvre philanthropique et caritative au bénéfice des pauvres, des démunis, des persécutés et des victimes de racisme, de stigmatisation, de marginalisation et de rejet.

Son Éminence Daagbo Hounon Houwamзnou Tomadjlɛhoukpon Mзtͻgbokandji est l’onzième Daagbo Hounon de la Dynastie du Palais Houwxé. Il a été intronisé le 25 juin 2006 et succède à Daagbo Hounon Houna, qui a régné de 1975 à 2004.

L’Ordre Suprême des Ancêtres regroupe tous les sympathisants vaudou du monde entier. Il a été inauguré à l’occasion des fêtes du 10 janvier 2020 par Son Éminence Daagbo Hounon Houwamзnou Tomadjlɛhoukpon Mзtͻgbokandji pour poursuivre l’œuvre de paix, d’amitié et de fraternité entre les peuples ainsi que de générosité et d’assistance aux plus nécessiteux qui a toujours guidé les actions de la Dynastie du Palais Houxwé.

Des événements historiques comme la traite négrière et la déportation des noirs principalement vers les exploitations agricoles et manufacturières dans le Sud des États-Unis, dans les Caraïbes et au Brésil ont amené l’expansion et la dispersion de la diaspora des sympathisants du vaudou. Le contact avec les us et coutumes de leurs terres d’accueil ainsi que la persécution menée par la bourgeoisie, les élites politiques et le clergé catholique ont contraint les sympathisants du vaudou à vivre dans la clandestinité et à adapter leur culte. Cette réalité a donné naissance à des variantes du vaudou, dont le vaudou chrétien en Haïti, la Santeria (yoruba) à Cuba et la Gnawa au Maroc. Toutes ces variantes du vaudou font partie intégrante de la grande famille des membres de l’Ordre Suprême des Ancêtres.

Historiquement, les Daagbo Hounon ont mené une vie de dévotion au service des sympathisants du vaudou. Cette dévotion s’exprime par une œuvre de prières et de cérémonies consacrées au panthéon vaudou ainsi que par des actions sociales visant à venir en aide aux jeunes, aux femmes et aux plus démunis, dont l’École vaudou et la Ligue de Mami Wata.

Daagbo Hounon est apolitique et se consacre uniquement au bien-être des sympathisants du vaudou et à la promotion de valeurs universelles comme la paix et la fraternité entre les humains, l’amitié et le pardon.